mardi 8 août 2017

Les piqûres d'aoûtats chez le chien ou le chat

Les aoutâts (ou encore vendangeons, rougets, purons) sont de petits acariens (Trombicula automnalis) dont la larve est un parasite du chien et surtout du chat. Comme leur nom l’indique ils attaquent particulièrement au mois d’août : la larve pique la peau de votre animal et y injecte des enzymes qui vont lui permettre de faire « fondre » les cellules pour pouvoir les aspirer et s’en nourrir. Elles ne font pas des repas de sang (comme les insectes hématophages) mais des repas de cellules pré-digérées (insectes histiophages).

Les piqûres de ces acariens sont indolores. Comme la larve de l’aoûtat fait entre 0,1 et 0,2 mm, elle est peu visible, et c’est seulement sous l’action des enzymes injectées dans la peau que des lésions et des démangeaisons (prurit dû à la réaction inflammatoire et allergique) apparaissent. L’on voit alors de petits amas orangés sur la peau du chat ou du chien correspondant à des agglomérats de larves, puis des croûtes dues aux lésions et aux démangeaisons. La plupart du temps, elles se situent entre les doigts, sur le bord des oreilles, autour des yeux, ou sur le reste du corps dans les plis.

Pour les individus sensibles la réaction allergique provoque des réactions de violents prurits et votre chien ou votre chat aggrave alors les dégâts provoqués par les larves. Le prurit se poursuit souvent alors que la larve a disparu pour poursuivre son déplacement au sol.

Comment le guérir ?


·         En faisant disparaître les larves d’aoûtat avec un insecticide en pulvérisant directement sur les petits amas oranges, par exemple, avec du fipronil en Spray qui a une activité acaricide immédiate comme dans le Frontline sprayâ ou avec le CroClean sprayâ ou le Eliminall sprayâ
·         En soignant l’inflammation le prurit et les lésions avec des anti-histaminiques ou des corticoides parfois associés à des antibiotiques (lors de sur-infections) prescrits par votre vétérinaire


Comment le protéger ?


·         Avec les mêmes insecticides que ci-dessus mais en action préventive : Frontline sprayâ, le CroClean sprayâ ou le Eliminall Sprayâ, en général les anti-puces et anti-tiques sont efficaces
·         Eviter les promenades dans le gazon haut, bien tondre celui de votre jardin pour qu’il ne soit pas humide


Pas d’inquiétude, votre chat/chien ne vous transmettra pas ses aoutâts ! Mais attention, les êtres humains sont également atteints… Protégez-vous : évitez les gazons humides et les herbes hautes, portez des vêtements couvrants, mettez des chaussettes.

1 commentaire:

  1. Un grand merci pour cet article qui est tombé à point nommé car j'ai pu immédiatement identifié les croûtes dues aux aoûtats et les traiter avant que cela dégénère. Elles étaient sur le bord d'une oreille et commençaient à la grignoter ! Je lis toujours attentivement vos articles dans lesquels j'apprends toujours quelque chose d'utile et intéressant. Bravo !

    RépondreSupprimer